WordPress en local

Prérequis
Windows 7 à jour
Visual C++ 2008, 2010, 2012 et 2013 en version 32 bits ET 64 bits
Télécharger Wamp server sur www.wampserver.com

Si vous êtes sûre de votre installation système, vous pouvez télécharger la version 64 bits. Dans le moindre doute, préférez la version 32 bits.

WAMP signifie Windows Apache MySql PHP. Ce logiciel s’installe à la racine de C:\ dans un dossier “WAMP”. Il va installer toute une suite d’éléments qui permettra d’émuler un serveur Web. On pourra héberger un site web tout entier directement sur notre ordinateur. Attention toutefois à bien comprendre ceci:

“Une installation en local d’un -serveur web- implique que notre site web ne SERA pas visible depuis Internet”.

L’avantage de travailler en local est surtout de réaliser une maquette avant la diffusion sur Internet. Pour nous qui allons apprendre tout depuis le début, cela nous permettra en plus de parfaire notre culture numérique !

Installation de WAMP

Lancer l’executable, puis à la sauce Windows, next next next… puis l’installeur va demander un navigateur par défaut, celui qui lancera la page web de notre futur site web. J’utilise Mozilla de mon côté, le chemin de l’exécutable se trouve ici : C:\Program Files (x86)\Mozilla Firefox\firefox.exe
Pour Internet Explorer : C:\Program Files (x86)\Internet Explorer\iexplore.exe

Paramètres SMTP pour l’envoi de mail : comme on est en local, on laisse comme ça. Vous pouvez néanmoins mettre votre email si vous le souhaitez.

 

A la fin de l’installation, Wamp devrait démarrer automatiquement tous les services. Si vous recevez un message avec une DLL manquant (Dynamic Link Library), la « msvcr100.dll », revoyez vos installations des VISUAL C++ car cette librairie fait partie des pré-requis de WordPress.

Ce fichier doit se trouver dans « c:\windows\system32 » et dans « c:\windows\syswow64 ». Vous pouvez le télécharger si besoin mais encore une fois, ce sont les packs redistribuables Visual C++ qui les installeront.

Création de notre base de données

En bas à droite de votre écran, en cliquant sur la petite flèche blanche, devrait apparaitre le logo WAMP en vert. Cela signifie que tous les services que l’on aura besoin sont démarrés.

En cliquant sur le logo, une fenêtre va apparaitre. Cliquez sur « Localhost ». Une page web s’ouvre avec la configuration en cours de WampServer.

Dans outils, cliquez sur « phpmyadmin ». Nous sommes sur une application Web, qui fonctionne donc avec un navigateur même si nous ne disposons pas de connexion internet. Cette application va nous permettre de gérer nos bases de données, essentielles pour faire tourner un site web de type WordPress.

Dans la version 3.2 de WAMP, on va désactiver le serveur BDD Maria. Clic droit sur le logo wamp > Paramètres Wamp > Décocher “Autoriser MariaDB”

Nous allons créer une base de données, qui sera incrémentée au fur et à mesure que notre site web avancera. Dans l’accueil de wampserver, cliquez sur phpmyadmin, si l’étape précédente à été faites, le choix du serveur n’apparait pas. Sélectionnez MySql, utilisateur root et pas de mot de passe.

En cas de problème de connexion, regardez le fichier de configuration phpmyadmin.conf. Changer la valeur Allow from localhost ::1 127.0.0.1 par allow from all. Le fichier se trouve, pour la version 3.2 de wamp server ici : C:\wamp64\alias\phpmyadmin.conf

On va commencer par mettre un mot de passe, dans les paramètres généraux. Fermer le navigateur et reconnectez-vous pour valider.

Sur le menu de gauche, cliquez sur Nouvelle base de données

Comme paramètres, je rentre le nom de ma base de données (“””””), pour l’interclassement je choisi “utf8_unicode_ci”. Ce paramètre est assez important car il détermine les règles permettant la comparaison de caractères dans un jeu. Ce paramètre influe donc sur le résultat des tris. “utf8_unicode_ci” est plus précis car il supporte les caractères multiples comme le e dans l’o. En contrepartie, il peut s’avérer un peu plus lent.

Elle va apparaitre à gauche dans le menu des bases de données. Vous remarquerez qu’elle s’est automatiquement en miniature. Pas de majuscule donc, ni de caractères spéciaux (hormis _) ou d’espaces…

Téléchargement et installation de WordPress

http://www.wordpress-fr.net/telechargements/ puis cliquez sur le lien dernière version en français.

Décompressez le fichier. Sachez que vous pouvez avoir plusieurs sites, il suffit de copier-coller tout le dossier.

On va donc le renommer après avoir réalisé une copie. Je vais l’appeler « lacroixrouge ».

A cet instant, il nous suffit de déplacer ce dossier vers l’emplacement WWW de Wamp. L’infrastructure de Wamp sera interpréter et mettre en ligne les fichiers de configuration de notre site web.

Coller ce dossier à cet emplacement :

C:\wamp64\www\

Installation de notre site. Ouvrez une page web et tapez cette adresse :

http://localhost/lacroixrouge/wordpress

WordPress devrait vous redirigez vers http://localhost/lacroixrouge/wordpress/wp-admin/setup-config.php

Voici les paramètres à rentrer :

Nom de la base de données : celle que l’on a créée dans phpmyadmin.

Identifiant de base de données : en local cela sera toujours root, si vous passez par un hébergeur du type OVH, les identifiants vous seront communiquer par mail lors de la création de la base de données.

Mot de passe de votre base de données : le mot de passe indiqué lors du paramètre mysql.

Adresse de la base de données : localhost ou selon les informations données par votre hébergeur.

Préfixe : Comme indiqué, changer le préfixe si plusieurs sites web utiliseront la même base de données. De plus c’est une question de sécurité contre les hackeurs !

img8

Si tous les paramètres sont bons :

img9

Suite à ceci on va paramétrer les accès à notre site web. Titre de votre site web, et la création d’un identifiant et mot de passe de connexion. Vous pouvez aussi indiquer une adresse mail mais ne servirait à pas grand-chose comme nous sommes en local.

img10

Et voilà… c’est fait !!!

img11

On se connecte…

img12

Et nous y voilà, 10-15 mn pour avoir son environnement web à soi !!

img13